Kératocône

Définition

Le kératocône est une maladie oculaire qui se caractérise par une déformation de la cornée.

Lors de sa progression, il entraîne une baisse visuelle qui ne peut être corrigée adéquatement en lunettes.

Causes :

Alors que la définition traditionnelle décrit le kératocône comme une dystrophie sans cause connue, certains auteurs (cf Dr Gatinel) tendent à amener les preuves d'une origine purement mécanique.

Ainsi le kératocône ne serait la cause que d'une pression mécanique répétée sur les globes oculaires (frottement des yeux, position de sommeil avec pression des mains ou de l'oreiller sur un œil).

Que faire ?

1. Stopper les frottements

La première action et la plus efficace est de stopper tout frottement oculaire.

Parfois le patient n'a pas conscience de se frotter les yeux et l'entourage peut alors l'aider à remarquer lorsque cela se produit.

S'il existe un terrain allergique le patient sera traité afin que ses paupières le grattent moins.

2.Corriger la vision

En dehors de l'inconfort et des limitations quotidiennes que peut générer une vision floue, un kératocône mal corrigé peut aussi être la source d'une fatigue visuelle qui entretient l'envie de se frotter les yeux.

Si les lunettes peuvent aider dans les stades peu avancées de la maladie, il est souvent plus efficace de recourir aux lentilles de contact pour obtenir une vision satisfaisante.

Simulation des troubles visuels pouvant être induits par un kératocône

3.Si la maladie progresse, considérer l'intérêt d'un Cross-Linking

Si le kératocône évolue malgré tout, il peut être envisagé de procéder à une opération de Cross-Linking.

Cette intervention qui n'est pas remboursé par les assurances, dure une heure et permet souvent de stopper la progression du cône en une opération parfois deux.

Elle consiste à vieillir artificiellement la cornée en utilisant un rayonnement ultraviolet combiné à l'action de gouttes de vitamine B12. Le Cross-Linking va rigidifier la cornée et la rendre moins propice à la déformation.

Quels sont les risques d'un kératocône progressif ? 

Lorsque la cornée se déforme elle a aussi tendance à s'amincir.

Dans les stades les plus avancés de la maladie, la cornée peut alors s'opacifier (ce qui limite la vision), s'oedématier (ce qui est douloureux) voire se percer.

Lorsque les cicatrices sont trop avancées ou que la cornée est trop fine, le dernier recours est la greffe de la cornée.

Si la greffe permet de redonner une bonne transparence, le recours aux lentilles de contact reste souvent encore nécessaire pour que la vision soit satisfaisante.

Ces complications sont aujourd'hui de plus en plus rares, car le kératocône est mieux détecté et pris en charge préventivement.

Corriger le kératocône :

La correction du kératocône va dépendre du stade d'évolution du cône, mais également de sa forme et de sa position.

Les lentilles de contact épaisses ou rigides sont la solution la plus efficace pour corriger le kératocône, car elles permettent de redonner une forme bien ronde à l’œil.

Il existe plusieurs types de lentilles pour corriger le kératocône.

Les lentilles pour kératocône :

Lentilles souples

Dans les stades initiaux, le recours aux lentilles souples peut donner de bons résultats.

Il existe des lentilles souples sur mesure pour kératocône. Un  peu plus épaisses elles permettent ainsi de "gommer" un peu l'irrégularité du cône.

L'avantage est qu'elles sont tout de suite confortables. (Toutefois, la vision peut être fluctuante lorsque le patient cligne, le confort peut également  baisser en fin de journée ou devant l'ordinateur lorsque la lentille s'assèche par exemple)

Lentilles rigides

Ce sont de petites lentilles fabriquées dans des matériaux rigides très perméables à l'oxygène.

Comme elles ne se déforment pas, elles compensent parfaitement les irrégularités avec l'aide des larmes qui se répartissent sous la lentille : La vision est très bonne

Le confort est réduit au début, mais s'améliore au fil des semaines lorsque la paupière s'habitue.

Elle conviennent pour les stades moyens de la maladie. Si le cône est trop avancé la lentille peut frotter, irriter, se décentrer ou tomber.

Lentilles sclérales

Ce sont des lentilles de grand diamètre qui posent sur le blanc de l’œil et sont sans contact avec la cornée

Elles sont utilisées lorsque les lentilles rigides ne donnent pas ou plus satisfaction (cône avancé, inconfort en lentille rigide, cornée trop fine et trop fragile)

Elles conviennent pour les stades moyens et avancés de la maladie (cicatrices, greffe, anneau intracor...)

Le confort est souvent excellent tout au long de la journée.

A qui s'adresser ?

Pour la prise en charge du kératocône, il est recommandé de s'adresser à un spécialiste afin d'optimiser le confort et la vision,mais également de préserver votre santé oculaire.

Notre optométriste dispose de plusieurs années d'expérience dans la correction du kératocône, nous sommes à votre disposition pour un bilan ou si vous avez des questions !

Horizon Optometry Emilie Coinus Rossel. Rue du Seyon 1 - 4ème étage - 2000 Neuchâtel